Recrutement inclusif : l'anti-gueule de l'emploi

Recrutement inclusif : l'anti-gueule de l'emploi

En plus des conséquences pour les individus, les discriminations à l'embauche coûtent cher à la France (150 milliards d'euros par an environ). L’enjeu est financier, éthique, social, mais ce n’est pas tout. Lutter contre ces abus et adopter un recrutement « inclusif » permettrait aux entreprises de composer des équipes plus diversifiées, donc plus créatives, plus innovantes et plus productives.

Maintenant qu’on a dit ça, quelle est la marche à suivre ? Comment se délester des biais inconscients et des stéréotypes qui entravent notre jugement ? Welcome to the Jungle vous propose un guide pratique pour réussir votre recrutement inclusif de A à Z. Prise de conscience, diagnostic ou plan d’action : nous vous fournissons toutes les clés selon votre niveau d’avancement… Avec en prime les interviews de Bénédicte Tilloy, experte du Lab Welcome to the Jungle, et Anthony Babkine, cofondateur de l’association d’égalité des chances Diversidays.

Écrit par :
Claire Kadjar
Claire Kadjar

Rédactrice freelance, je conseille les marques sur leur stratégie éditoriale et les aide à créer du contenu de qualité.

Dans cet ebook

Au-delà du cadre légal, une politique Diversité, Égalité et Inclusion (DEI) est un puissant facteur d’attractivité. En se donnant une image d’employeur·e responsable, inclusif·ve et respectueux·se des différences, une entreprise est plus en mesure de séduire les candidat·e·s. D’après une étude de la plateforme d’études de marché Dynata réalisée en août 2021, 43% des Français déclarent que le fait qu’une entreprise ait un programme DEI influencerait beaucoup leur décision d'accepter un poste chez elle. La génération Z est tout particulièrement sensible aux engagements RSE. Selon une étude du cabinet BCG réalisée en 2020 auprès des étudiant·e·s de grandes écoles, 6 étudiant·e·s sur 10 sont prêt·e·s à refuser un poste dans une entreprise qui manque d’engagement.

Tout au long du processus de recrutement, certains biais cognitifs peuvent donner lieu à des discriminations, comme le fait de privilégier des candidat·e·s diplômé·e·s de la même école que vous. Un phénomène assez courant puisque d’après un sondage réalisé par Welcome to the Jungle sur LinkedIn auprès de 1321 personnes, qui portait sur la question « Pensez-vous avoir manifesté des biais dans vos processus de recrutement ? », une majorité des participant·e·s (64%) ont répondu « oui ». Le hic ? Ces biais sont souvent inconscients, donc difficilement mesurables... Pourtant, ils peuvent avoir un fort impact sur vos décisions de recrutement, d’où l’importance de savoir les reconnaître.

Dans une enquête menée par Cubiks International en 2013, 82% des employé·e·s interrogé·e·s ont estimé que l'adhésion à la culture de l'entreprise était une caractéristique importante, mais seuls 54% ont déclaré que leur entreprise avait une culture clairement définie. Donc plutôt que se baser sur le concept intangible de « culture », mieux vaut évaluer l’adéquation « des valeurs et des principes » des candidat·e·s avec celles de l’entreprise.

Téléchargez l’ebook