L’habit fait-il le moine en entreprise ?

L’habit fait-il le moine en entreprise ?

Chaque entreprise a sa culture propre et ses codes vestimentaires bien à elle.

Depuis quelques années, la plupart des entreprises qui emploient des « travailleurs de la connaissance » choisissent d’assouplir leur dress code pour mieux épouser les changements culturels et les modes sociétales.



Dans les entreprises de la Silicon Valley qui accueillent les geeks et les créatifs, on vient au travail en tongs et t-shirt pas toujours propre. Il serait impensable d’imposer une tenue vestimentaire.



De crainte d’échouer à attirer les candidats des jeunes générations, de plus en plus d’entreprises se sentent obligées de laisser leurs employé.e.s libres de s’habiller comme ils/elles veulent. Il en va des vêtements comme du management : il faut paraître cool ou risquer de ne plus pouvoir recruter.


Le dress code est-il donc officiellement mort ? L’habit fait-il encore le moine en entreprise ? L’entreprise peut-elle encore imposer quoi que ce soit en matière de vêtement ?

Dans cet ebook

Ces temps-ci, la tendance semble claire : pour améliorer sa marque employeur, il ne faut plus imposer les codes contraints de la féminité.

Progressivement on a associé la cravate à un look ringard et « coincé ». Les ventes de cravates ont chuté rapidement.

Aux Etats-Unis, de 1,8 milliard de dollars en 1995 (année record), le marché est tombé à 418 millions en 2009.

Des tenues plus habillées peuvent même avoir l’effet de rendre les employé.e.s plus engagé.e.s.

Téléchargez l’ebook